La Coopérative de l'Immobilier dans la Dépêche du midi

Pour voir l'article sur le site de la Dépèche du Midi : La première coopérative entre bailleurs et locataires est toulousaine et gère déjà 50 logements.

C'est une première nationale et c'est à Toulouse que ça se passe. La première coopérative immobilière de France vient de dresser son premier bilan à l'occasion de son assemblée générale. Lancée à Toulouse en mai 2017, la Coopérative de l'immobilier est une agence immobilière coopérative. «C'est une création originale : c'est la première fois que des propriétaires bailleurs et des gestionnaires de biens se rassemblent» explique Vincent Borel, le président.

Cette initiative est née d'un double constat. D'un côté des bailleurs toulousains qui font face à de plus en plus de vacances locative avec un délai de relocation deux fois supérieur à d'autres métropoles (64 jours). De l'autre des locataires à qui on demande des garanties toujours plus élevées. «Certaines populations comme les étudiants, les salariés en intérim ou CDD, les seniors, les handicapés… peinent à accéder à un logement. D'où des fiches de paie falsifiées…» regrette Vincent Borel l'initiateur et président de la coopérative. Afin de rassurer les bailleurs, la coopérative va chercher les garanties locatives sur mesure alors que les «GLI» (garanties locatives impayés) classiques demandent des critères trop resserrés. Les locataires restent plus longtemps dans leur logement réduisant d'autant les rotations pour les propriétaires.

120 logements sous gestion en 2020

Pour l'instant seul le bouche-à-oreille est venu alimenter le portefeuille de l'agence immobilière coopérative qui compte 20 propriétaires adhérents pour 50 logements. Fin 2020, l'objectif est d'en gérer 120 en Haute-Garonne et même au-delà. La coopérative veut créer un réseau d'agents commerciaux pour monter en puissance sur la location et la transaction puisque huit ventes ont déjà été actées.

G.B.